Virement SEPA : de quoi s’agit-il ?

Il se peut que vous ayez constaté sur vos comptes bancaires la mention virement SEPA. Mais qu’est-ce que cela signifie ? Depuis 2014, il harmonise les transactions bancaires entre les différents pays de la zone SEPA. Nous vous proposons de découvrir tout ce qu’il y a à savoir pour mieux comprendre lorsque vous le verrez apparaître.

Virement SEPA, explications

SEPA, se sont les initiales pour Single Euro Payments Area, c’est-à-dire, l’espace unique de paiement en euros. Autrement dit, le virement SEPA consiste à faire un virement bancaire entre la France et les pays de la zone SEPA et ce, de façon harmonieuse. Ainsi, si vous avez un compte bancaire, vous pouvez effectuer un virement SEPA. Les conditions de virement sont alors similaires entre la France et les autres pays de l’espace SEPA. Ce doit être un transfert d’argent depuis un compte dans la zone SEPA vers un compte faisant également partie des pays membres. C’est en 2014 que le virement SEPA a pris la place du virement national.

Virement SEPA, fonctionnement

Pour réaliser un virement SEPA, vous procédez de la même façon que pour faire un virement bancaire tout simple, même depuis une application comme celle du CIC. Par exemple, si vous devez payer une personne qui se trouve dans un autre pays. Vous pouvez donc, comme à votre habitude, réaliser vos virements depuis votre espace personnel sur Internet, ou en passant par l’application mobile ou encore en contactant votre conseiller bancaire. Vous devez vous munir des coordonnées bancaires du destinataire. Dans un premier temps, choisissez le compte à débiter. Puis, renseignez le compte à créditer soit grâce au RIB donné par le bénéficiaire ou son IBAN. Vous devez ensuite indiquer le montant. Enfin, vous pouvez différer le paiement ou l’effectuer immédiatement. Indiquez s’il s’agit d’un virement occasionnel, il ne sera alors versé qu’une seule fois, par contre, s’il s’agit d’un versement régulier, il sera alors versé plusieurs fois avec la régularité que vous souhaitez.

Virement SEPA, questions pratiques

Pour réaliser un virement SEPA, votre banque peut facturer des frais de virement bancaire. Ils sont propres à chaque banque. Ils peuvent être appliqués à l’émetteur, mais aussi au bénéficiaire en fonction de ce qui est prévu dans le contrat. Cependant, ces frais facturés, s’il y a lieu, doivent être les mêmes que ceux facturés pour un virement vers la France. Pour recevoir un virement SEPA, la réglementation établie en 2012 impose un délai d’exécution d’un jour ouvrable à partir du moment où la banque a reçu l’ordre de virement. Une journée supplémentaire est nécessaire pour une demande effectuée depuis un support papier. Si vous avez commis une erreur lors de votre demande de virement ou si vous constatez un virement que vous n’avez pas effectué, vous devez signaler cette erreur le plus rapidement possible. Cependant, vous bénéficiez d’un délai de 13 mois après la date à laquelle a été effectué le prélèvement pour le contester. Votre banque pourra ainsi se charger de l’annulation de l’opération bancaire.

Le virement SEPA instantané

Vous avez également la possibilité de faire un virement SEPA instantané, c’est-à-dire qu’il sera réalisé plus rapidement qu’un simple virement SEPA. Le délai d’exécution tombe alors à 10 secondes et sera annulé s’il dépasse les 20 secondes. Contrairement au virement SEPA où le montant est illimité, le virement SEPA instantané est plafonné à 15 000 €. Vous pouvez, si vous en avez besoin ponctuellement, modifier ce critère en contactant directement votre banque. Il est à noter que ce type de virement SEPA n’est pas proposé par toutes les banques.

Les pays de la zone SEPA

Pour effectuer un virement SEPA, assurez-vous que le pays où se trouve le bénéficiaire est bien inscrit dans la zone SEPA. Parmi eux, on compte à ce jour 34 pays soit :
• Union européenne,
• Norvège,
• Islande,
• Liechtenstein,
• Suisse,
• Monaco,
• Saint-Martin.

Laisser une Réponse