Panne électrique, comment se faire rembourser des pertes occasionnées ?

Une panne d’électricité entraîne de multiples désagréments. En effet, lorsque vous êtes privé d’électricité, vous êtes également privé de chauffage et d’éclairage. Ainsi, nous allons vous expliquer comment obtenir un remboursement pour les pertes occasionnées.

Les modalités de remboursement

Premièrement, sachez que la coupure électrique ne doit pas être de votre fait. Plus précisément, celle-ci ne doit pas être due à un impayé par exemple. En outre, vous n’aurez aucun droit. En revanche, si celle-ci est totalement indépendante de vote volonté, vous êtes en droit d’effectuer une réclamation auprès de votre assurance, ou du fournisseur. En effet, il y a deux facteurs qui sont importants et qui doivent être pris en compte, tels que l’origine et les conséquences de la panne électrique. Ainsi, lorsque celle-ci est entièrement due à un fournisseur, vous serez indemnisé. En effet, le fournisseur a l’obligation de fournir de l’énergie en continu et de manière qualitative. Malgré le fait que vous n’ayez aucun contrat avec le fournisseur, sachez que celui-ci est tout de même responsable des dommages, auxquels vous avez dû faire face. Afin de pouvoir bénéficier d’une indemnisation, vous devez pouvoir prouver que la panne électrique a causé des dégâts matériels au sein de votre logement. Par exemple, si votre télévision est hors d’usage ou que vous n’avez pas pu cuisiner sachant que les plaques de cuisson étaient inutilisables, vous bénéficierez d’une compensation financière. En revanche, faites attention à conserver l’ensemble des factures concernant vos appareils électroménagers.

Comment obtenir une indemnisation auprès du fournisseur ?

De plus, vous avez la possibilité d’ajouter des preuves lorsque vous effectuez votre réclamation, telles que des photos de l’incident, ou des vidéos qui prouvent que votre appareil électroménager ne fonctionne plus par exemple. Ainsi, une fois que toutes vos factures ainsi que vos preuves ont été rassemblées, vous allez devoir envoyer une lettre recommandée, avec accusé de réception, afin de demander une indemnisation. Celle-ci doit explicitement répondre à trois questions précises. En effet, la coupure doit être liée au fournisseur et doit avoir eu des conséquences matérielles, ou immatérielles. Il faut également que le lien entre la panne électrique et les dommages soit direct et clair. Suite à votre demande, sachez que vous obtiendrez une réponse dans un délai d’un mois environ. N’oubliez pas de garder avec vous les appareils électroménager qui auraient subi des dégâts matériels importants, si le fournisseur demande une expertise. De plus, vous devez savoir que si cette panne électrique a duré six heures, ou plus, vous obtiendrez un remboursement immédiat de 20% sur votre prochaine facture d’électricité. En outre, vous devez prendre conscience que la compensation financière ne sera pas à la hauteur des dommages causés par la panne électrique. Vous devrez prendre en charge une grande partie des frais.

Le cas d’une catastrophe naturelle

Premièrement, vous devez faire attention à limiter les dégâts ayant pu être causés par une catastrophe naturelle. Ainsi, vous allez devoir déclarer le sinistre habitation le plus rapidement possible, afin que celui-ci soit traité par un expert. Sachez que certains éléments ne seront pas indemnisés, comme les denrées périssables par exemple ou encore votre parking et vos plantations. Si vous souhaitez obtenir plus de renseignements, n’hésitez pas à consulter votre contrat d’assurance habitation comme Aviva ou la MAIF, qui vous expliquera clairement quels sont les éléments qui sont pris en charge. De ce fait, il en va de même pour votre voiture par exemple, qui sera indemnisée si votre contrat prend en charge tous les risques. En revanche, le nettoyage, la désinfection, les frais de pompage et autres dommages seront pris en charge par la garantie catastrophe naturelle.

Vous aimerez probablement
Panne électrique, comment conserver ses aliments ?

Laisser une Réponse